“THE WORLD LOOKS WOOBLY”. MAIS L’AFRIQUE DOIT SORTIR DES POSTURES “LAMENTOXIQUES” PARTIE I

Ndukur Kacc Essiluwa Ndao

“Sortir des postures “lamentoxiques

Que retenir globalement de 2018 ? L’Afrique, un continent “envahi” par les jeux d’influence des puissances militaires et le capital. Entre la France et ses opérations en Afrique, la Chine qui arrive à l’est (Djibouti). L’Economist a trouvé un titre pour sa revue. The world looks woobly. Un monde qui parait bancal.

2018, c’est aussi une année marquée surtout par la guerre économique sous la houlette de Trump. Même les tensions militaires observées avec l’Iran, etc. visaient à entretenir la peur chez les arabes pour leur vendre des armes. Mais le paradoxe c’est l’échec américain partout. En Corée, en Iran, en Syrie, en Afghanistan. L’axe Russie-Chine-Iran se consolide au grand dam de Trump. Pour le reste le monde va continuer à se “prosterner” devant les saoudiens. Le monde délivré à une …tribu. Donc la souffrance du Yémen va se poursuivre.

A mon avis on va progressivement passer au siècle chinois. Pour l’Afrique le gros combat c’est l’image du continent “puéril” et ‘ingérence n’explique pas tout. Mais les données publiées sur l’Afrique sont loin d’être reluisantes. Le taux moyen de pauvreté atteint environ 41 % en Afrique subsaharienne, contre moins de 13 % dans les autres régions du monde. Un chiffre venant du bilan de la Banque mondiale 2018. “Nous sommes la seule région au monde qui devient plus pauvre. ” Sur les 28 pays les plus pauvres du monde, 27 se trouvent en Afrique subsaharienne, et le nombre de personnes vivant dans l’extrême pauvreté y est supérieur à l’ensemble des autres régions réunies. Alors que l’Inde comptait jusqu’à présent le plus grand nombre d’habitants vivant dans l’extrême pauvreté, le Nigéria est sur le point de la dépasser, si ce n’est déjà fait”.

Et les données d’exposer la facette éducative : ” Moins d’un élève sur deux dans les pays en développement atteint un niveau minimal de compétences scolaires. Le niveau d’études n’a jamais été aussi élevé dans le monde, mais il existe des écarts considérables”. http://www.banquemondiale.org/fr/news/feature/2018/12/21/year-in-review-2018-in-14 charts?cid=ECR_FB_WorldBank_FR_EXT. Au plan universitaire, un rapport récemment sorti estime que les universités francophones sont les plus nulles d’Afrique. L’UCAD créée depuis 1957 caracole à la 48ieme place : https://www.coupsfrancs.com/les-universites-dafrique-francophone-sont-les-plus-nulles-du-continent/.

Pourtant l’Afrique avec ses ressources (minerais) est pour le monde l’équivalent du moyen orient pour le pétrole. Mais le narratif ne bouge pas. Entre les re-élections bananières, les faux départs de présidents, les vacances et la vacuité des pouvoirs, la donne structurelle demeure identique. C’est la même structure. Le départ de Mugabe, le retrait de Kabila ou la réélection de Keita au Mali ne change rien. Pourtant ce continent est celui qui a connu le plus de mouvements émancipateurs. De Sankara aux autres. C’est pourquoi on ne devrait juste ajouter une couche de plus sur le pavé de narratif négatif. Il nous manque une lecture “afro-centrée” du monde. Ce qui présuppose de sortir des postures “lamentoxiques”. C’est peut être un des sens du Rapport Alternatif Sur l’Afrique (RASA) qui refuse cette image négative et cette posture “lamentoxiques”.

Que devons nous apprendre de l’Éthiopie ou du Rwanda cette année ? Comment la Turquie à la croisée des influences arrive a se faire entendre ? La résilience de l’iran malgré les blocus ? Comment la Chine poursuit sa route de la soie et arrive à utiliser son poids démographique, son histoire séculaire et sa taille ? Comment les autres arrivent à s’assumer ? Aujourd’hui personne ne veut que l’Afrique s’intègre, met en valeur des ressources, consomme local, s’industrialise, parle ses langues. Comment Denis Mukwege parvient à travailler ? Comment la Maroc parvient à appuyer son secteur prive ? Comment le Cap vert arrive à assurer une meilleure gouvernance ?

Ndukur Kacc Essiluwa Ndao

0 replies

Leave a Reply

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *