STATION D’ESSENCE RURALE : LE PRIX DE L’ACCESSIBILITÉ

A Salémata, au cœur du pays Bassari, aux accès difficiles voire impossibles selon les modes de transport, les populations s’organisent pour approvisionner en carburant et essence les vélos, voitures et camions. 

Au prix cher de 1000 ou 1200 FCFA le litre du carburant contre 690 FCFA officiellement. Il faut payer l’accessibilité. Dans des zones aussi déconnectées, l’accessibilité impacte naturellement sur des prix surenchéris et fixés au bon vouloir des vendeurs. Une autre forme de précarisation…et de vulnérabilités. 

Abdou Ndukur Kacc Ndao, Socio-anthropologue

Matar Ndour, Photographe

Benoit Fader Keïta, Caméraman

(c) Matar & Ndukur, Salemata, Fev. 2015

(c) Matar & Ndukur, Salemata, Fev. 2015

0E0O6943 0E0O6944 0E0O6945

 

 

0 replies

Leave a Reply

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *