ANALYSE QUALITATIVE APPLIQUÉE (PROJET AQA)

Abdou Ndukur Kacc Ndao

NOTE CONCEPTUELLE

L’analyse qualitative est une recherche de sens (Paillé et Mucchielli, 2003*). Elle utilise plusieurs registres de techniques qui vont de l’analyse de contenu ou analyse par théorisation ancrée à l’analyse thématique, appelée aussi analyse par thématisation. Il s’agit pour révéler ces sens, plus spécifiquement, de se poser les questions suivantes ? «De quoi est-il question dans ce document là? », «De quoi est-ce que cet extrait parle? », «Que dit cette personne ?». L’évolution des technologies modernes a (re(profilé le statut épistémologique des sciences sociales, en général, de l’analyse qualitative en particulier.

En effet, il y’a 50 ans, les spécialistes de l’analyse qualitative utilisaient des approches classiques pour saisir la complexité de ces sens. Aujourd’hui, l’analyse qualitative est devenue appliquée aux nouvelles sciences de l’information et de la communication. Ce nouveau statut épistémologique révèle de nouveaux usages méthodologiques qui voient l’analyse qualitative faire appel notamment à la statistique primaire et multidimensionnelle, à l’informatique. Ainsi, nous pouvons appliquer à l’analyse qualitative des instruments statistiques tels que les coefficients de Pearson (courbe de régression), de Jaccard, de Sorenson (tests de similarité) ou le test de Kappa (concordance et discordance entre des variables qualitatives).  Ce statut nous permet également de combiner des ressources textuelles (corpus de textes transcrits et saisis et tableurs) et des ressources non textuelles (vidéo, audio, photo, médias sociaux).

En résumé, l’analyse qualitative nous offre aujourd’hui une palette large, diversifiée de données. Elle est devenue une sorte d’Œcuménisme méthodologique (Haldemann et Lévy, 1995**) ou une hybridation méthodologique qui déconstruit les approches classificatoires entre l’induction et la déduction, entre la découverte et la preuve, le quantitatif et le qualitatif. Les opportunités de traitement et d’analyse des données (requêtes) sont tout aussi larges : requêtes de fréquences de mots, textuelle, d’encodage, d’encodage matriciel, d’encodage composite, etc.

A travers ce projet AQA, il s’agit de réussir un double challenge scientifique. En effet, ce projet de recherche visera à analyser des ressources textuelles et non textuelles nous provenant des différentes pages Facebook de nos ami(e)s. Ce projet AQA combine différentes compétences qui nous viennent de l’Académie, des professionnels, des étudiants, des Facebookeurs ». Le projet AQA visera dans ses intentionnalités méthodologiques à valoriser les approches fondées sur l’interdisciplinarité, la transdisciplinarité.

Donc, il ne s’agit pas d’une affaire de spécialistes. Mais d’abord l’affaire de tous les usagers des réseaux sociaux qui comprennent qu’il est possible de mettre en cohérence les milliers des pages, de vidéos, de photos, d’expressions écrites.  Le challenge politique est de fédérer ces complexités de sens pour les rendre plus politiquement cohérentes. Il s’agit donc à travers ce projet AQA  de recueillir toutes ses données textuelles et non textuelles, de les organiser sous formes de nœuds libres et hiérarchiques, de modèles, de matrices. Les résultats de ce projet AQA permettront de visualiser nos données sur des graphiques, des modèles simples ou matriciels, des visualisations cartographiques, etc.

Un rapport scientifique sera rédigé pour présenter de façon détaillée les résultats issus de cette recherche qualitative. Des séances de restitution seront organisées pour vulgariser et diffuser lesdits résultats. Il est prévu de systématiser ce processus de recherche et de l’étendre. Une évaluation rigoureuse sera faite pour réajuster au besoin ses objectifs, ses approches, ses méthodes et méthodologies. Cette recherche est prévue pour une durée approximative de 1 mois et demi. Elle mobilisera une équipe pluridisciplinaire coordonnée.

Ceux et celles qui sont intéressé(e)s par ce projet AQA peuvent envoyer un email aux adresses ci-dessous au plus tard le 28 Février 2015

Abdou.Ndao@ndukur.com

abdou.ndao@ndukur.com

(*) Paillé, P., & Mucchielli, A. (2003). L’analyse qualitative en sciences humaines et sociales (Traducteur, Trans.). Paris: Armand Colin.

(**) Haldemann, V., Levy, R. (1995). Œcuménisme méthodologique et dialogue entre paradigmes. Canadian journal of aging/Revue canadienne du vieillissement, 14 (1), 37-51.

0 replies

Leave a Reply

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *