LE PRIX DU SANG NÈGRE SELON LA JURISPRUDENCE SAOUDIENNE

Abdou Ndukur Kacc Ndao
www.ndukur.com

Mina a déjà enseveli ses milliers de morts. La trégédie fut grande d’autant qu’elle relève de la responsabilité directe de Ryad et de sa cupidité. On peut imaginer si les morts étaient des américains ou des européens. Le traitement ne serait pas le même et Ryad se montrerait plus magnanime et plus respectueux. Tout ceci est triste et scandaleux. Dans cette omerta de lâcheté, seul l’IRAN a décidé de prendre ses responsabilités. A juste titre, il boycottera le haj qui est un lieu de pèlerinage, pas de massacres humains. La vie de nos concitoyens vaut mieux que le pèlerinage. Le reste relevant d’obscurantisme servi sélectivement. Car nous sommes peu à accepter que nos papas et mamans meurent à la Mecque. Soyons juste et ramenons la religion à ses proportions humanistes. Personne ne peut justifier ces carnages indignes d’un Etat saoudien qui n’en est pas à ses premiers coups d’essai et de négligence meurtrière. D’autant que ce sont les africains notamment qui payent le plus lourd tribut de ces accidents structurels au nom de l’argent.

Un million pour nos morts; c’est le prix du sang comme diraient les Souadiens. Le “prix du sang” est proportionnel à la valeur qu’ils accordent à la vie de ces Nègres. C’est la jurisprudence saoudienne. Tout crime ou accident a son prix de sang. Pour s’en convaincre voila un exemple de ce que représente le prix du sang. Un prêcheur saoudien qui viole, tue sa propre fille et rachète sa liberté pour 40.000 euros.http://www.wikistrike.com/article-arabie-saoudite-il-viole-…. Voila bien le problème idéologico-religieux qui se pose. Même si Ryad avait donné 1 milliard par famille, cela ne “ramènera” pas nos morts. Le vrai problème est qu’au nom de cette jurisprudence abominable, nous les nègres, nous valons 1 million de FCFA. Donc, il faut bien repositionner le contexte idéologico-religieux de saoudiens qui qui n’ont aucun respect pour les nègres. Et c’est peu dire.

En réalité, l’Arabie souadite c’est juste un Daesh qui a réussi Voila une boutade de Kamel Daoud qui résume bien le visage réel de ce regime des Saoud : “Daesh noir, Daesh blanc. Le premier égorge, tue, lapide, coupe les mains, détruit le patrimoine de l’humanité, et déteste l’archéologie, la femme et l’étranger non musulman. Le second est mieux habillé et plus propre, mais il fait la même chose. L’Etat islamique et l’Arabie saoudite. Dans sa lutte contre le terrorisme, l’Occident mène la guerre contre l’un tout en serrant la main de l’autre. Mécanique du déni, et de son prix. On veut sauver la fameuse alliance stratégique avec l’Arabie saoudite tout en oubliant que ce royaume repose sur une autre alliance, avec un clergé religieux qui produit, rend légitime, répand, prêche et défend le wahhabisme, islamisme ultra-puritain dont se nourrit Daesh”. (Extrait)

Ici personne ne bronchera. Avec tous ces gens qui prennent l’argent des Saoud, ces derniers sont surs de leur fait. Car les intérêts ont pris le dessus. Souvent pour des miettes que l’Arabie Saoudite nous donne lorsqu’on regarde leurs contributions au développement Nous y reviendrons en chiffres et en détails. Tout ce que sait faire ce régime, c’est corrompre nos dirigeants et nous envoyer des carcasses de moutons et de dattes. Sinon exporter leur “rectification wahhabite” rigoriste qui a finit d’en faire le vrai Daesch.

Pourquoi sommes nous si lâches à et si désinvoltes quand des dizaines de sénégalais meurent dans les conditions de Mina ? Cette désinvolture est le signe évident d’une perte d’estime de soi fatalement installé au cœur de notre vision du monde. J’espère un jour qu’un autre régime plus respectueux des droits de l’homme et des nègres viendra balayer cette pourriture saoudienne qui a cloué le bec à tous ces prêcheurs corrompus par Ryad prompts à nous tailler un toit en enfer.

ANKN

0 replies

Leave a Reply

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *