HYPOCRISIE MONDIALE : ENTRE GÉNOCIDE ET “PÉDOCIDE”

Ndukur Kacc Essiluwa Ndao

Mais où est donc Macron pour gérer la farce de mauvais gout de Sarkozi ? Tripoli s’embrase. .. Les milices se battent depuis une semaine. La France, les USA, l’Angleterre…ont mis à sac ce pays. Pour tuer Khadafi. Pomper son pétrole et déstabiliser des territoires “tribaux” qui se sont construits difficilement au fil des siècles en un Etat unitaire. Mis en chômage des militaires aguerris qui ont appris l’art de tuer sans avoir raison. Pour des gains immédiats, ces gens attisent le feu constamment. Pareil sur le Yémen. Quand l’Arabie Saoudite tue des écoliers au Yémen silence radio même chez nous. Les chiffres de l’UNICEF sont terribles. Plus de 15.000 morts. En plus de l’impact sur les enfants. On parle de génocide. Mais il va falloir un jour inventer un néologisme : “Pedocide” pour caractériser tous ces crimes contre les enfants. Y compris ceux qui condamnent les générations futures par les actes qu’ils posent actuellement. Un article de The Indépendant UK disait que 130 enfants meurent chaque jour au Yémen. Entre la malnutrition et les bombes. La folie meurtrière a encore frappé Tripoli. Depuis des décennies, elle frappe en Asie, en Amérique, en Europe, en Afrique. Depuis des années, les hommes dans leur quête insatiable d’argent ont crée des industries d’armements pour alimenter des foyers de tensions. Ils ont entraîné des criminels pour atteindre leurs objectifs. Ils décident de faire la guerre au nom de leur propre morale. Au nom d’une volonté de puissance. Pour défendre “les intérêts” de leurs pays. Ils balancent des bombes sur des populations innocentes et s’étonnent hypocritement que les mêmes bombes ne tombent sur leurs populations tout aussi innocentes.

En réalité, ce que nous révèle notre modernité, et à sa tête, des dirigeants plus que jamais avides et cupides, c’est que cette folie meurtrière n’oppose pas le bon dieu au diable, le bon du méchant. Elle révèle la face hideuse du diable. Mais un diable qui aime l’argent et qui aime vendre ses armes. Qu’importe les morts drainées et les souffrances subies. La France qui est une des responsables de ce qui se passe sous nos yeux à Tripoli sait que tout ceci n’est que le début d’un commencement où les autres diables démontreront leur capacité à renvoyer en plein Paris les bombes lancées impunément dans les différents théâtres d’opérations. Tout le reste n’est qu’hypocrisie. Nous sommes en guerre parce que notre hydre impérialiste est un instrument de guerre porté et dirigé par des “gerrieros”. Comme toujours, ce sont les pauvres innocent(e)s qui payent le lourd tribut d’une conglomération de diables qui s’entendent bien souvent dans le secret de leurs tunnels, sur les logiques de déstabilisation. Pour reconfigurer le monde. Pour faire plus d’argent. Déjà, les stratèges du chaos ont fini de concocter des plans machiavéliques au moment ou les masses expriment leur désolation et leur colère. Pour eux, tout ceci n’est qu’un jeu pour expérimenter l’indécence de leurs théories et expérimentations. Au moment ou les familles innocentes pleurent leurs morts, ils en ont déjà fait une opportunité.

Si nous voulons être conséquents et justes avec nous mêmes, au delà des drames qui se jouent à travers le monde entre la Syrie et le Yémen, il faut aller chercher les véritables terroristes qui sont à la tête des USA, de la France, de l’Angleterre. Voila les véritables hydres d’une modernité qui leur permet de mentir à leur peuple au quotidien pour faire la guerre. En surfant sur des nationalismes grégaires. En accusant des “islamistes” qui tuent en leurs noms et non au nom de l’islam. Ils n’en ont pas le mandat en dépit des amalgames. Ils font partie de cette conglomération des diables en harmonie et en complicité avec les autres diables qui les financent et les entraînent souvent. Pouvons nous oublier ces vérités au nom des émotions qui nous tenaillent naturellement face aux innocent(e)s tomb(é)es à Paris, en Afghanistan, en Syrie, en Iraq, au Yémen, en Lybie ? Personnellement, la seule idée compatissante que j’ai va droit à ces innocent(e)s qui ne méritent pas la cupidité de leurs dirigeants qui savent faire la guerre à coup de milliards et qui sont impotents à trouver du travail à leur jeunesse désœuvrée. Pourtant on trouve toujours de l’argent pour faire la guerre, jamais pour vivre en paix (Albert Brie). De Paris à Washington, en passant par d’autres capitales du monde, les bombes continueront de crépiter tant que cette oligarchie mondiale fera la guerre au nom de sa morale et de sa volonté de puissance. La morale et les vociférations n’y feront rien.

NKEN

0 replies

Leave a Reply

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *