SHAFIK, DÉTONNANTE RENCONTRE ENTRE SHAMS ET RÛMI

 Ndukur Kacc Essiluwa Ndao

Le XIIIe siècle fut tumultueux. Les croisés se dirigèrent vers Jérusalem, occupèrent Constantinople qui fut pillé. Les mongoles gagnèrent des territoires. Dans ce chaos sur fond de rivalités, vivait un érudit,  un savant influent qui avait des milliers de disciples. Rûmi ou Mawlana ou notre maître. Un autre derviche hérétique et errant aussi. Shams De Tabriz  :

Quand j’étais enfant,

je voyais Dieu,

je voyais les anges ;

je regardais les mystères des mondes d’en haut et d’en bas.

Je croyais que tous les hommes voyaient la même chose.

J’ai fini par comprendre qu’ils ne voyaient pas…

Shams De Tabriz

En 1244,  Rûmi rencontra Shams. Une rencontre de deux océans comme le diront les soufis. Leur vie allait basculer nouée désormais par une solide amitié. Rûmi reprécisera sa conception du djihad et son recentrage autour du nafs, son propre ego.

Elif Shafak née en 1972 à Strasbourg romancera cette détonante rencontre entre les deux océans derviches :

Les mystiques soufis disent que le secret du Coran repose dans la sourate al-Fatiha

Et que le secret d’al-Fatiha repose dans le Bismillah al-Rahman al-Rahim

Et que la quintessence de la Bismillah est la lettre « ba »

Et qu’il y a un point sous cette lettre…

Le point en dessous du B recèle tout l’univers…

Le Mathnawi commence par un B,

Comme tous les chapitres de ce roman.

Shafak nous plonge au coeur de ces complexités soufies. Entre Shams et Rûmi,  on ne tire que du bonheur, de la spiritualité et de la transcendance qui ne prendront jamais fin. Shafak le signale avec éloquence  :

En vérité, elle n’eut pas de fin. Presque huit siècles plus tard, les esprits de Shams et de Rûmi sont encore vivants. Ils tournoient parmi nous…

NKEN