RÂBIA AL ADDAWIYYA,  PREMIÈRE FEMME SOUFI   

 

Ndukur Kacc Essiluwa Ndao

Rabia al Adawiyya al Qaysiyya appelée aussi Râbia Basri est la première femme Soufi.  Elle est née entre  713/717 et meurt  à Bassora en 801. Râbia était une poétesse,  une mystique musulmane connue et reconnue. Le penseur andalou Ibn Arabi dans Les illuminations de la Mecque la considère comme “l’interprète la plus prestigieuse de l’Amour”. Râbia, une mystique iconoclaste. Salah Stétié dans Râbia de feu et de larmes rappelle à la page 96, cette poésie de la femme de feu face à la Ka’aba :

“Voici donc l’idole que l’on adore sur terre. Soyez en sûrs,  Dieu n’en a jamais franchi la porte et  nous y a jamais séjourné”.

Râbia,  une soufi qui continue de bénéficier d’une grande influence Des siècles plus tard,  cette femme de feu et de la torche continue de distiller à travers le monde ses puissantes poésies qui mêlent Amour de Dieu et provocations iconoclastes à l’image des Rûmi et des autres soufis du monde arabo-musulman.

NKEN